Semaine nationale de la généalogie – Frère Éloi-Gérard Talbot

Semaine nationale de la généalogie – Frère Éloi-Gérard Talbot

Cette année, la Semaine nationale de la généalogie est soulignée du 21 au 28 novembre!

Pour souligner l’occasion, nous avons pensé qu’il serait intéressant de parler d’un monument de la généalogie québécoise qui a grandi et travaillé plusieurs années en Beauce : le frère Éloi-Gérard Talbot. Sa contribution à la discipline est reconnue par plusieurs et il a produit plusieurs ouvrages de référence en généalogie pour des régions comme le Saguenay, Charlevoix et, bien sûr, la Beauce!

Société du patrimoine des Beaucerons, Fonds PR125 Journal la Vallée de la Chaudière

 

Éloi-Gérard Talbot est né le 10 mars 1899 à Saint-Paul-de-Montminy dans le comté de Montmagny. Ses parents sont Wenceslas Talbot et Caroline Veilleux. La famille est rapidement déménagée à Saint-Georges où Wenceslas Talbot travaillera comme beurrier-fromager à la Coopérative de Saint-Georges.

Éloi-Gérard Talbot a fait ses études primaires au Couvent du Bon-Pasteur à Saint-Georges et au Collège du Sacré-Cœur de Beauceville dès la 7e année. Il est devenu frère mariste en août 1914 et a prononcé ses vœux permanents en 1920.

Société du patrimoine des Beaucerons, Fonds PR215 Éloi-Gérard Talbot

Il s’est ensuite engagé dans une carrière dans l’enseignement qui durera plus de 50 ans et pendant laquelle il fut professeur, maître de salle et directeur dans plusieurs écoles. Parmi ces écoles, on compte le Collège du Sacré-Cœur de Beauceville. Il y a travaillé comme enseignant entre 1932 et 1934 et entre 1945 à 1948. À l’automne 1948, il a été nommé directeur, poste qu’il a occupé jusqu’en 1956.

Parallèlement à cette carrière en enseignement, Éloi-Gérard Talbot s’adonnera à la généalogie pendant plus de trente ans. Il consacrait l’ensemble de ses fins de semaine à cette passion. Son travail de généalogiste s’insèrera dans la lignée d’un autre pionnier de la généalogie québécoise, Mgr Cyprien Tanguay, auteur du Dictionnaire des familles canadiennes-françaises. Dans son premier ouvrage, Les généalogies de Charlevoix des origines à 1939, Éloi-Gérard Talbot utilisera un système innovateur et accessible de fiches pour établir les lignées familiales. Ce système sera utilisé par plusieurs généalogistes après lui.

Éloi-Gérard Talbot compilera les actes de mariage de huit comtés ruraux du Québec. Parmi ses ouvrages de référence, on compte entre autres :

Recueil de généalogie de Beauce-Dorchester-Frontenac
Recueil de généalogie de Montmagny-L’Islet-Bellechasse
Recueil de généalogie des comtés de Charlevoix et Saguenay – origines à 1939

Fait intéressant : le frère Éloi-Gérard Talbot a également écrit un ouvrage de 600 pages sur l’histoire de la Malbaie dont le manuscrit aurait été volé, empêchant ainsi sa publication!

En 1966, Éloi-Gérard Talbot prit sa retraite du monde de l’éducation et alla s’installer à Château-Richer. Il y poursuivra son travail de généalogiste pendant 10 ans. Il est décédé en 1976 en laissant derrière lui un grand héritage de connaissance dans l’univers de la généalogie au Québec en plus de sa contribution en tant qu’enseignant.

Recherche et rédaction : Andréanne Couture, directrice-archiviste à la Société du patrimoine des Beaucerons

Sources

Description du Fonds PR215 Éloi-Gérard Talbot

Éloi-Gérard Talbot : Un généalogiste chevronné par Laurent Potvin

« Les pionniers de la généalogie au Québec » par René Jetté, Cap au Diamant, numéro 34 (1993)

Éloi-Gérard Talbot, Patrimoine Beauceville