La technique du poncif

La technique du poncif

Dans les tiroirs de la Société du patrimoine des Beaucerons nous trouvons des trésors.

Voici un des dessins créés pour l’ornementation intérieure de l’église de Sainte-Marie qui date de 1861.

Photo : Société du patrimoine des Beaucerons, Fonds PR35 Fabrique de Sainte-Marie.

Ce dessin, grandeur nature, est particulièrement intéressant parce qu’il est un bel exemple de la technique du poncif.

Un poncif est un dessin original, dont les lignes sont trouées à tous les millimètres par de très fines aiguilles. Une fois troué, le dessin est placé sur un support (une autre feuille, un mur, etc.) sur lequel le dessin doit être reproduit.

Photo : Société du patrimoine des Beaucerons, Fonds PR35 Fabrique de Sainte-Marie.

Avec une très fine poudre de charbon de bois insérée dans un petit sachet de toile (le ponce ou la poncette), le dessin original est tamponné sur toute la surface. La poudre pénètre dans les trous du poncif et reporte le dessin.

Cette technique est beaucoup utilisée en céramique pour le report de décors sur des séries d’assiettes mais aussi dans la création de fresque.

Vous pouvez voir deux exemples vidéos montrant la technique du poncif :

 

Voici aussi un autre exemple de poncif provenant des collections du Musée national des Beaux-Arts de Québec.

 

Recherche et rédaction

Pauline Bonnet, Société du patrimoine des Beaucerons

 

Sources

« Poncif », Dictionnaire de la peinture, Larousse

« Poncif », Usito, Université de Sherbrooke